Wednesday, June 27, 2012

Rock Translation: La Neuvaine de Lorca


"Lorca's Novena" ~ The Pogues

Ignacio lay dying in the sand
A single red rose clutched in a dying hand
The women wept to see their hero die
And the big black birds gathered in the sky
Mother of all our joys, mother of all our sorrows
Intercede with him tonight for all of our tomorrows

The years went by and the killers came
And took the men and marched them up the hill of pain
And Lorca the faggot poet they left till last
Blew his brains out with a pistol up his arse
Mother of all our joys, mother of all our sorrows
Intercede with him tonight for all of our tomorrows

The killers came to mutilate the dead
But ran away in terror to search the town instead
But Lorca's corpse, as he had prophesied, just walked away
And the only sound was the women in the chapel praying
Mother of all our joys, mother of all our sorrows
Intercede with him tonight for all of our tomorrows

[Written by and copyright Shane MacGowan.]

"La Neuvaine de Lorca"

Ignacio agonisait sur la sable
Une seul rose étreinte dans sa main mourante
Les femmes pleuraient à voir ses héros en mourant
Et les grands oiseaux noirs se rassemblaient dans le ciel
Mère de toutes nos joies, mère de toutes nos peines
Intercède en sa faveur ce soir pour tous nos landemains

Les années se passaient et les tueurs arrivèrent
Et saisit les hommes et les conduisirent à la colline de douleur
Et Lorca le pédé poète ils laissèrent pour le dernier
Ils brûlèrent sa cervelle avec un pistolet dans le cul
Mère de toutes nos joies, mère de toutes nos peines
Intercède en sa faveur ce soir pour tous nos landemains

Les assassins rôdaient pour mutiler les morts
Mais plutôt fuirent en terreur pour fouiller la ville
Mais le corps de Lorca, comme il a prédit, s'en allait
Et il n'y a pas de bruit que les femmes qui prièrent
Mère de toutes nos joies, mère de toutes nos peines
Intercède en sa faveur ce soir pour tous nos landemains

Thursday, June 14, 2012

Rock Translation: Surcroît de savoir-faire



"Extra Savoir-Faire" ~ They Might Be Giants

When I walk down the street, most guys look like elves
I don't mean to put them down but they do
It's hard to understand me from the language that I use
There's no word in English for my style
What's a man like me supposed to do with all this extra savoir-faire?
What is left for me to prove, dear?
I know just what to do when the ladies come 'round
You can try to copy me but you'll fail
Now, you might think you're different but time will prove me right
When you wake up from your dream I'll be gone
What's a man like me supposed to do with all this extra savoir-faire?
What is left for me to prove, dear?

[written by and copyright John Flansburgh and John Linnell.]

"Surcroît de savoir-faire"

Quand je descends la rue, la plupart des mecs ressemblent aux elfes
Je ne veux pas les rabaisser mais c'est vrai
C'est difficile à me comprendre par le langage que j'emploi
Il n'y a pas de mot en anglais pour mon allure
Qu'est censé faire, un homme comme moi, avec ce surcroît de savoir-faire?
Qu'est-ce-qu'il reste que je peux prouver, cherie?
Je sais exactment ce qu'on fait quand surviennent les dames
Vous pouvez tacher de me singer mais vous échouerez
Or, vous vous imaginerez être différent mais le temps me donnera raison
Quand vous sortirez de votre songe, je ne serais plus là.
Qu'est censé faire, un homme comme moi, avec ce surcroît de savoir-faire?
Qu'est-ce-qu'il reste que je peux prouver, cherie?